La colopathie fonctionnelle


Colopathie fonctionnelle.

 

La colopathie est un terme général désignant toute affection organique ou fonctionnelle du côlon qui se manifeste par la survenue chronique de symptômes digestifs, comme des douleurs abdominales, des ballonnements, une diarrhée ou une constipation, sans que l'intestin ne présente aucune lésion visible. . En d'autres termes, le tube digestif est normal anatomiquement, c'est son fonctionnement qui est pathologique. On parle également de colon irritable ou de trouble fonctionnel de l'intestin.

La colopathie fonctionnelle est due au stress. Ce n’est pas une maladie organique mais psychosomatique.
Elle touche près d'un Français sur cinq, plus volontiers les femmes et les sujets anxieux. C'est une maladie bénigne mais qui affecte notablement la qualité de vie des patients.

1-               Les signes de la maladie

La maladie commence en général entre 30 et 50 ans et touche plus de femmes que d'hommes. Elle peut se manifester par :

  • Des douleurs abdominales variables dans le temps et leur localisation, améliorées en période de repos (physique et psychique) et s'aggravant lors des périodes de surmenage et de soucis ;
  • Des ballonnements ;
  • Une constipation ou une diarrhée ;
  • Une anorexie, des nausées, des régurgitations ;
  • Une lenteur de digestion ;
  • Une satiété précoce ;
  • Une fatigue physique et intellectuelle ;
  • Des troubles cutanés, des palpitations, des migraines...

2-              Traitement

Le traitement des colopathies n'est pas aisé. Il sera différent en fonction des symptômes ressentis par chaque malade. A défaut de pouvoir supprimer l’origine, la prise en charge des colopathies a pour but de soulager les symptômes et de rétablir une bonne motricité intestinale. En sachant que le stress peut augmenter le seuil de déclenchement des douleurs…

         a) Coté médecine « naturelle »

·       Une bonne hygiène de vie : Même si certains disent que l’alimentation ne serait pas responsable des colopathies fonctionnelles, il est tout de même certain qu’une hygiène alimentaire correcte ne soit pas un mal : des repas pris à heures régulières, dans le calme, pas trop copieux, ne pas manger trop vite, éviter les plats en sauce, trop épicés, les fritures, manger les légumes et les fruits plutôt cuits que crus et ne pas grignoter… Les seuls aliments déconseillés sont souvent déjà exclus par les malades : légumes secs, navets, haricots blancs, choux. Eviter lait et laitages s’il existe une intolérance au lait.
Il ne faut pas exclure brusquement un ou plusieurs groupes alimentaires, cela risquerait de provoquer des carences plutôt qu’autre chose.
 Enfin, il faut savoir qu'une activité physique régulière pourrait également contribuer à diminuer les manifestations de la maladie.

·       La psychothérapie :Comme c’est une maladie psychosomatique, en parler avec un psychologue pour l’accepter peut être efficace. De plus, il peut rassurer un colopathe qui serait entré dans le cercle vicieux des hypocondriaques : il craignent de nouvelles crises et stressent encore plus, ce qui déclenche finalement les douleurs.

·       Cures thermales :Le curiste consacre trois semaines à améliorer sa santé et ses troubles digestifs grâce aux soins thermaux prescrits par des médecins spécialisés.
Les effets bénéfiques de la cure apparaissent souvent après un délai de quelques semaines. Ils durent en moyenne 6 à 8 mois.

-Cure de boisson : 9 sources particulièrement riches en Magnésium.
-Cataplasmes abdominaux aux Thermes ou à domicile.
-Massages abdominaux sous l'eau.
-Entéroclyses (goutte à goutte intestinal).
-Pulvérisations anales et périnéales.
-BAINS THERMAUX : aérobain, avec douche en immersion ou sous-marine.
-DOUCHES : générale et/ou locale au jet.

b)      Côté médicament :En fonction des troubles observés, le traitement cherche à diminuer les symptômes handicapants.

·       Des antispasmodiques qui peuvent avoir différents modes d'action : musculotropes ou anticholinergiques. Ces médicaments qui permettent de lutter contre les spasmes musculaires viennent à bout des symptômes douloureux. Le Débridat® en est le représentant le plus connu.

·       La cause psychologique du syndrome du colon irritable, le stress, est aujourd'hui reconnue. Un anxiolytique voire un antidépresseur peut être intéressant contre la colopathie mais pas en usage prolongé. Certains médicaments comme le Librax® par exemple contiennent même en association un antispasmodique et un anxiolytique.

·       Contre l'agression de la muqueuse digestive et les ballonnements, on peut utiliser des pansements intestinaux à base d'argile ou des adsorbants contenant du charbon activé.

·       La constipation pourra également être traitée par des médicaments. Le but de ce traitement sera de rendre le transit le plus régulier possible. Le traitement se base sur l'utilisation des laxatifs mais de façon très progressive.

·       Le traitement de la diarrhée par le traditionnel ralentisseur du transit qu'est le lopéramide (ex : Imodium®) ou par un antiseptique intestinal comme le nifuroxazide (ex : Ercéfuryl®) est plutôt à proscrire. En effet, non seulement ces médicaments ne correspondent pas au type de diarrhée rencontrée dans les colopathies mais ils peuvent également renforcer la constipation.

 

3-               Conclusion :

La colopathie fonctionnelle est une maladie psychosomatique due au stress et à l’anxiété, qui ne présente aucun dommage perceptible sur le colon ou l’intestin. Les médicaments soulagent le colopathe de ses douleurs, parfois apparaissent des effets secondaires indésirables, mais surtout à longs termes ces médicaments auront moins d’efficacité et les douleurs seront alors plus présentes.Il est donc plus recommandé d’utiliser un traitement naturel qui peut sembler un peu simpliste, mais qui seront le seul traitement bénéfique à longs termes. On peut aussi bien utiliser un traitement naturel et quelques remèdes chimiques en plus pour effacer des symptômes embarrassants le temps d’une fête ou d’un repas en famille.



142 votes. Moyenne 1.77 sur 5.

Commentaires (194)

1. terkia abdelghani 25/05/2009

[center][/center]



je souhaiterai savoir plus et surtout si la colopathie fonctionell derive vers la depression car voiez vous cela fais 7 ans que je souffre de cette maladie b1 que je suis un suj et tres anxieux

2. Sybille 07/07/2009

Il faut aller voir un psychothérapeute. J'ai fait par angoisse une occlusion intestinale depuis c'est l'enfer car j'angoisse maintenant en plus sur le fait que je pourrais avoir une autre occlusion. Manger légumes et fruits cuits, dormir, se détendre, reprendre confiance, se masser le ventre, jamais de produits laitiers, gérer au jour le jour. Psy + un médicament le Dompéridone qui aide contre sensation dégoût. Et des anxiolitiques. VOYEZ UN PSY!!!

3. Ralph 23/07/2009

Bonsoir, maladie psychosomatique arrêtons un peu ! Cela fait huit ans que je vis avec mais je ne suis pas quelqu'un de stresser par contre j'ai une alimentation spécialement étudiée et une vie rythmée afin de m'aider ! Mes médecins d'ailleurs ne m'ont pas aidé puis en voyant que le régime et un style de vie particulier était plus que bénéfique, cela a été le déclic ! Certes des personnes provoquent cette maladie mais pas toutes ! Sachez qu'en tant que colopathe un régime stricte pas de tabac ni de boisson du sport et des moments de calme améliorent la vie et sachez que je me bats pour que nous soyons pris au sérieux car la colopathie c'est le bouche trou de service !!!

4. Breton 30/11/2009

spasmophile et rès anxieuses, j'ai développée certaines angoisses ui me pourrssent la vie. ayan trouvé un medecin généraliste et à la fois nturopathe, celui ci m'a dit que je souffrait de colopthie fonctionnelle avec son cortège de symptômes:

ballonnement, diarhhées, nausées, boule dans la gorge, dyspnée, angoisses etc...

Mais est ce vraiment cela.

Merci

peut on me répondre

5. tpestress 02/12/2009

je souffre moi même de colopathie. Pour c'est le stress et une petite malformation qui en sont à l'origine.
Depuis l'année dernière je vois une sophrologue. Ça m'aide beaucoup je n'ai presque plus de crises, et arrive à gérer mon stress.
Voyez-vous, "Breton", je ne suis que lycéenne en terminale scientifique. Je ne vous serais pas d'un grand secourt. Mais je pense que vous relaxer réduira de beaucoup vos problèmes. (je sais c'est facile à dire mais pas à faire. j'ai été dans le même cas...).
La clef est de se sentir bien dans sa peau.Mon petit ami aussi m'a beaucoup aidé pour ça.

si vous avez d'autres questions...

6. durand 03/02/2010

[b][/b] ET LES LAXATIFS - que faire quand pendant des années on a été contraint d'en prendre et que l'on souhaite faire marche arrière????????
j'ai une dolichocolon et la motricité est médiocre donc problème pour évacuation++++
Je cherche autre chose que les laxatifs mais mon intestin s'est habitué hélas!
MERCI A VOUS

7. boisdron 06/07/2010

je souffre de colopathie fonctionnelle depuis presque 2 ans.celle ci est apparut apres 1 choc emotionel.Lorsque je ne suis pas stressee je n'ai quasiment pas de douleurs.Comme quoi le spychisme y est pour beaucoups.

8. Nostress 24/08/2010

Bonjour à tous, en c qui me concerne, çà fait 2 ans et demi environ que je souffre de nausées, ballonnements,...étant très actif par nature, il m'a fallu à peine 6 mois de travail dans ma nouvelle boîte pour déclencher mes symptômes alors que mon ancien travail était beaucoup plus exigeant à tout points de vue. Pour les médecins je ne suis pas malade car ni les prises de sang, ni les échographies et une fibroscopie n'ont révélés d'anomalies. Le pire c de se demander ce que l'on a alors que rien n'est anormal ! Y en a marre de payer des soi-disants spécialistes qui ne sont pas fichus de déterminer une probable colopathie car en c qui m'concerne je suis très nerveux et à 28 ans c grave d'en être déjà là, surtout qu'çà fait plus de 2 ans que çà me pourrit la vie ! Si une personne pouvait me dire si il existe un traitement efficace je lui en serai très reconnaissante ! Merci à tous pour votre attention ! Bon courage à ceux qui sont comme moi !

9. caroline 02/09/2010

Bonjour nostress.
Comme je me reconnais dans ton temoignage! tout pareil. J ai quand meme trouve un truc qui marche bien : le librax. C est efficace, soulage les symptomes mais ne guerit pas. Ca coupe le cercle vicieux stress/douleur dc c est pas mal

10. caroline 02/09/2010

Bonjour nostress.
Comme je me reconnais dans ton temoignage! tout pareil. J ai quand meme trouve un truc qui marche bien : le librax. C est efficace, soulage les symptomes mais ne guerit pas. Ca coupe le cercle vicieux stress/douleur dc c est pas mal

11. Dubois 03/09/2010

Bonjour,
Je souffre de dysfonctionnement depuis dejà plusieurs années. Il est vrai que le stress augmente cette pathologie.Je vous remercie pour vos info et je pense qu'un traitement naturel est le meilleur.Donc,il faut prendre le temps de se détendre pour que la maladie s' attenue mais ne part définitivement.

12. Claudia 06/10/2010

Bonsoir, cela fait 7 ans que je souffre de colopathie fonctionnelle... c'est long...c'est pas facile de vivre avec cette maladie qui n'en est pas une aux yeux de tous ! J'ai du consulter tous les docteurs possible et inimaginable. C'est dur de n'avoir aucun remède à notre problème, c'est dur d'entendre les docteurs dire "bein faudra vivre avec..." J'ai lu beaucoup de livres sur la colopathie fonctionnelle qui m'ont beaucoup apportés. Je pense que les médicaments ne servent pas à grand chose à part soulager sur le moment mais pas sur le long terme. Et puis ces médicaments qu'on nous donne ne soigne pas l'origine du mal ! J'ai également essayé la cure thermale, qui ne guérit pas non plus. Je n'arretais pas de souffrir, je souffrai de plus en plus, je n'arretai pas de pleurer, que de mauvais souvenirs...
Un soir dans mon lit je me suis mis à penser serieusement à mes problemes intestinaux et je me suis dit que ces docteurs étaient vraiment nul car ils me soignent, mais ils ne soignent pas l'origine de mon problème qui est soit disant le stress. Je suis donc allée chez ma pharmacienne qui m'a conseillé de prendre des gelules de mélisse. Quel bonheur, j'avais retrouvé un transit quasi normal. Ca a été le début de mon bien être avec encore quelques hauts et quelques bas, mais ça fait du bien de se sentir bien ! L'ispagul est un très bon laxatif de lest et l'avantage est qu'il n'irrite pas l'intestin.
Les plantes m'ont aidées un certain temps puis les crises de diarrhées revenaient...repartaient...
Je pense qu'il faut essayer de s'alimenter normalement, manger de tout c'est important. Il ne faut pas exclure d'aliments car je pense que l'intestin déconne encore plus. Il faut gérer son alimentation bien sur en fonction de la résistance de son intestin (si le chou irrite faut limiter sa consommation bien sur).
J'ai décidé ensuite de consulter un ostéopathe, j'y vais environ une fois par mois quel bonheur... l'écoute qu'il me donne et surtout les manipulations qu'il me fait me font un bien fou ! Je me suis également lancé dans une activité sportive ce qui me fait un bien fou ! Je ne prend donc plus de médicament, ni de mélisse, plus rien depuis maintenant quelques mois. Depuis le 3 aout je n'ai pas eu de diarrhée, les ballonnements sont encore présents mais beaucoup moins fréquents et la constipation se fait de plus en plus rare... Voilà mon histoire très résumée puisque 7 ans c'est pas facile de le raconter en si peu de ligne. J'espère que mon message pourra peut etre vous aider un peu... Bon courage à tous !

13. boisdron 11/10/2010

TOUTE CETTE PAGE EST 1 CHEF D OEUVRE.BRAVO.

14. Soka 04/11/2010

Hé bien, quel plaisir de lire tout ceci, malgré le sujet évoqué. Ca fait du bien quand même de voir qu'on est pas le seul à avoir cette maladie, qui à mes yeux en est vraiment une. Mais malheureusement comme dit plus haut, tout le monde ne voit pas les choses comme ça :/. La plupart du temps les gens ne vous prennent pas au sérieux...Cependant grâce à ces divers témoignages et éventuelles solutions apportées, peut être que j'arriverai à "guérir" de ça, et je vous en remercie :)

15. Nissou 18/11/2010

Oui, ça fait plaisir de voir que l'on n'est pas seul...
Je souffre terriblement du colon depuis mon retour de vacances, alors que j'arrivais tout juste à la retraite ! J'aurais dû être contente et détendue !
Or voila 2 mois que je souffre TERRIBLEMENT. J'ai fait une sigmoïdite, mais ça n'en finit pas.... Il y a parfois du mieux, mais ça ne finit jamais.... Moi aussi je suis une anxieuse née, mais quand même !
En tout cas, de toute ma vie je n'ai jamais vu autant de médecins, passé autant d'examens, etc.... Mais rien n'y fait.

16. orduna 06/12/2010

oui moi aussi je souffre depuis plusieurs année d'une colopathie fonctionnelle.
dernièrement j'ai fini aux urgences de douleurs,radio, prise de sang, éco, enfin toute la panoplie, puis rien dans les analyse mais toujours les douleurs je suis actuellement sur débridat, et puis je prends aussi de l'homéopathie.je pense faire aussi mettre de l'argile dans de l'eau toute la nuit, et le lendemain boire que l'eau,j'avais fait le traitement il y a quelques années et j'ai été tranquille pendant très longtemps.

17. Jess 08/12/2010

Ca c'est bien vrai ça fait plaisir de ne pas se sentir seule avec ses douleurs dont personnes ne sait vraiment trouver la cause!

Cela fait 4 ans que je souffre des intestins. Tout a commencé par un virus intestinal avec perte de sang..., hospitalisation urgente qui s'est renouvelée cette année!
Depuis les crises n'ont jamais cessées.
Cette fragilité fera malheureusement partie de notre vie. J'ai essayé les régimes bio, enlever tous les aliments irritants, cela améliore les selles mais ne dure pas et est trés difficile à tenir au long terme.
J'ai beau ne pas manger je gonfle et j'ai mal. Tous les tests ont été fait (Crohn, polypes, prises de sang pour intolérance aux aliments...).
Petit conseils à long terme les repas légés sont plus facils à digirer, il vaut mieux faire de plus petits repas plus de fois par jour.
Merci Claudia pour ton conseil je vais essayer l'osthéopathe, je vous en dirais des news...
Bon courage à tous!!

18. sylvie 15/12/2010

de nombreuses visites chez des gastro enterologues (smecta, imodium débridat librax etc etc.... de moi même j'ai supprimé le BLE énorme amélioration ...plus de produits laitiers.

19. jojo06 (site web) 17/12/2010

L'ayurveda. C'est une médecine fantastique pour soigner les maux de ventre. Pourtant avant j'avais tout essayer : osteopathie, acuponcture, examens sanguins, coloscopie... Mais un jour j'en ai eu vraiment marre et je suis allé faire une cure ayurvedique en Inde. C'etait fantastique car j'ai beaucoup appris sur cette maladie qui semble si honteuse.

20. jojo06 (site web) 17/12/2010

L'ayurveda. C'est une médecine fantastique pour soigner les maux de ventre. Pourtant avant j'avais tout essayer : osteopathie, acuponcture, examens sanguins, coloscopie... Mais un jour j'en ai eu vraiment marre et je suis allé faire une cure ayurvedique en Inde. C'etait fantastique car j'ai beaucoup appris sur cette maladie qui semble si honteuse.

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site